23/03/2005: BP, ton univers impitoyable

Le 21 avril 2010, une explosion provoqua la disparition en pleine mer de la plate-forme Deepwater Horizon dans le golfe du Mexique. C’est encore frais dans nos mémoires. La marée noire géante dégrada les précieux bayous du littoral américain. British Petroleum perdit beaucoup en termes d’image, qui n’était pas déjà pas florissante. Cinq ans plus tôt, non loin de là, la raffinerie BP de Texas City a également subit une explosion suivie d’un incendie le 23 mars 2005. Ce jour là, quinze employés trouvèrent la mort et cent-soixante-dix autres furent blessés.

Incendie à la raffinerie BP de Texas City (23/03/2005)

L’enquête montrera que des manquements aux règles de maintenance ont mené à l’accident fatal. Plusieurs investissements cruciaux pour la sécurité des opérateurs ont été refusés au file des ans pour des raisons de compression budgétaire.

La raffinerie après le désastre (03/2005)

Tout ça ne coûtera au président de BP que sa place. Lord Browne prendra une retraite anticipée dont il jouit encore maintenant. Comme souvent, ce sont ceux qui triment le plus –et étonnamment les moins payés– qui payent de leurs vies les erreurs des autres. Et ce ne sont pas les un milliard six cent millions de dollars de dédommagement que BP a payé aux familles des victimes qui rattraperont cela. Comme il n’y a pas de raison que cela change, je vous donne rendez-vous à la prochaine catastrophe industrielle. À demain.

La raffinerie dans son état normal

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s