15/02/1902: Métro, studio, photo

S’il est bien un pays dont on ignore la poésie en France, c’est l’Allemagne. Notre sœur est surtout évoquée en termes économiques et politiques, comme si les allemands n’étaient qu’une masse uniforme de travailleurs acharnés, le doigt sur la couture et les dents affûtées, prêts à en découdre avec les chinois. Non, vraiment, si les allemands étaient si droits, si insipides, si froids, ce ne serait pas des clichés, ce serait vrai et ça se verrait. L’Allemagne, c’est un pays comme la France, avec des problèmes et des décisions politiques qui vont de travers, mais aussi un patrimoine et une culture millénaires. Assez méconnus, certes.
Faisons un effort… la musique ? À part les compositeurs classiques et Scorpions, on en sait peu. Essayez Caroline Rose, ça met un vent frais dans les oreilles, et pour les germanophones, la pop décalée de Wir Sind Helden sur les histoires d’Aurélie, une jeune française face au stoïcisme des garçons allemands. Pour les garçons justement, succombez à la voie d’Annett Louisan.
Et la danse ? Ah oui la danse, Pina Bausch et la danse contemporaine. Et Berlin qui devient le lieu de tous les arts, à travers la danse par exemple dans l’expérience Movement microscope du studio du danois Olafur Eliasson. C’est un des nombreux cas représentatifs de l’Allemagne comme lieu de fusion de tous les arts. Ainsi, ce n’est pas anodin si le réalisateur allemand Wim Wenders a filmé l’œuvre de Pina Bausch. Le mélange des arts dans Pina est complet. Musique, danse, cinéma et architecture. Architecture ? Les décors deviennent parties prenantes de la chorégraphie. Ils sont même parfois mobiles, ça bouge, à l’image du métro aérien de Wuppertal –une ville proche de Düsseldorf– plusieurs fois utilisé par Wenders et Bausch. Il s’agit là d’un moyen de transport très poétique comme le prouve la série de photos réalisée par Pascal Bastien. C’est le plus ancien système de monorail au monde, construit en 1900 et programmé au départ pour Berlin.

Le premier métro aérien de Berlin, photo Ottomar Anschütz (15/02/1902)

La capitale allemande attendra deux ans de plus pour avoir son métro, aérien et souterrain, inauguré le 15 février 1902. À demain.

De l'Histoire dans l'art en Allemagne, l'ouverture du mur de Berlin au Miniatur Wunderland, photo Bertrand Orsal (Hambourg, 31/08/2010)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s