13/02/1917: Mata Hari, rencontre salie

Fin 1903, Margaretha Zelle avait tout juste vingt-six ans quand elle démarra sa nouvelle vie de danseuse exotique à Paris. Elle venait de divorcer d’un mari violent avec qui elle avait passé huit ans aux Indes néerlandaises, lui donnant une fille et un fils, ce dernier disparaissant jeune, empoisonné par la servante et amante du mari. Ajoutez à cet exotisme la profession de son père –marchand de chapeaux– et vous comprendrez le goût certain de Margaretha dans la création de son personnage scénique, la célèbre Mata Hari, immortalisée par le photographe Lucien Walery.

Mata Hari, photo Lucien Walery (Paris, 1906)

Pauvre destin que celui de cette prétendue espionne. Son attrait pour l’exotisme s’appliquait également à ses conquêtes internationales. En temps de guerre mondiale, cela finit par lui jouer un tour. Elle fut arrêtée par la France le 13 février 1917 puis exécutée pour espionnage, alors que son seul tort fut d’avoir fréquenté quelques « grands » de ce monde. Les français, une fois de plus cruels avec les femmes. Au moins l’un d’entre eux a su la photographier. Plus de photos de Lucien Walery sur le blog en son honneur. À demain.

Publicités

Une réflexion au sujet de « 13/02/1917: Mata Hari, rencontre salie »

  1. Ping : 924/12 février 1917: arrestation de Mata Hari au Plaza Athénée à Paris | 1914-1918: Reims dans la Grande Guerre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s