07/02/1984: Un peu plus près des étoiles

La photo du jour est un paradoxe. C’est une rareté résidant pourtant en chacun de nos inconscients et dont l’invasion des esprits se produisit en 1984. Il s’agit du mythe de l’homme de l’espace, capable de se déplacer selon son bon gré dans le vide intersidéral. Ce rêve a pris corps via la Nasa le 7 février 1984, lors de la mission des astronautes Bruce McCandless II et Robert L. Stewart. Ce jour là, ils testent pour la première fois une sortie dans l’espace sans lien avec la navette, avec l’unité de manœuvre habité. Ce fauteuil de l’espace ne sera utilisé que trois fois, en 1984, avant de rejoindre les placards du musée de la Nasa, probablement pour des raisons de sécurité. Et pourtant, maintenant c’est devenu une icône de la communication de la conquête spatiale, l’homme de l’espace, libre.

L'astronaute Bruce McCandless II lors d'une activité extra-véhiculaire à quelques mètres de la cabine de la navette Challenger, utilisant une unité de manœuvre habitée (Espace, 11/02/1984, Nasa)

L’infini des prairies bleues du ciel est ainsi une source idéale d’images iconiques, et ça ne fait que commencer. Pour la petite histoire, le module a été remplacé par une version simplifiée, prétendue plus fiable et moins dangereuse. Le nouvel engin a même pour acronyme SAFER, « plus sûr » en anglais. Il tend a ne plus être utilisé, mis à part pour des cas d’urgence. De plus en plus de solutions sont développées pour faire les sorties spatiales avec des robots. À demain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s