30/01/1972-2011: Assiette anglaise

Vous connaissez Birmingham ? Mais oui vous connaissez, enfin… disons que vous avez déjà entendu parler, ça sonne britannique, ça doit être quelque part dans la campagne anglaise entre d’autres noms comme Sheffield et Bristol. Et c’est à peu près ça. Nous autres mangeurs de grenouilles ignorons qu’en plus d’être la seconde ville du Royaume-Uni c’est aussi le théâtre d’une course annuelle pour celles et ceux qui n’ont pas froids aux yeux, et au reste.

Un concurrent de Tough Guy déguisé en soldat de l'Empire Galactique, photo Dean Mouhtaropoulos ( Perton, England, 30/01/2011, Getty Images)

Tough Guy, c’est une course de 10km suivie d’un parcours du combattant où entre autres les concurrents rampent dans la boue sous des barbelés, enjambent des bottes de foin enflammées, plongent et nagent dans de l’eau glacée, le tout pendant au moins quatre heures pour les plus rapides, sans oublier le tiers des partants qui abandonnent. La course est tellement dangereuse que les participants signent une décharge en cas de décès, et pour cause, la compétition en compte déjà deux, un en 2000 et l’autre en 2007, ce dernier à la Nettle Warrior, la version estivale de Tough Guy. Ajoutons à cela que l’ensemble des arrivants –qui ont payé pour participer– sont disqualifiés dès le passage de la ligne par l’organisateur lui-même, Billy Wilson alias Mr Mouse, et l’on est en droit se poser la sempiternelle question : pourquoi ?

Billy Wilson est d’abord le créateur de la Mr Mouse Farm for Unfortunates, une ferme pour chevaux abandonnés où les employés sont principalement des anciens délinquants et des travailleurs handicapés. Face au coût important d’une telle organisation, il crée Tough Guy en 1986 pour financer la ferme avec les droits d’inscription, avec succès. Cette année, la course était hier. Ne soyez pas déçus, vous pouvez déjà commander votre billet en avance pour l’édition 2013.

Bernard McGuigan gisant dans une mare de sang, photo Gilles Peress (Derry, Irlande du Nord, 30/01/1972, Magnum)

Il y a quarante ans, non loin de là, une autre course poursuite se produisit à Derry, en Irlande du Nord. Des parachutistes anglais tuèrent quatorze civils non armés, juste parce qu’ils manifestaient pacifiquement. Cinq d’entre eux n’avaient pas dix-huit ans. Le conflit nord-irlandais entrait alors dans une nouvelle phase sanglante, sans gants.

Au final, la Tough Guy, c’est pas si horrible que ça, non ? Vous en voulez encore ? Plus de photos ici. À demain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s