13/01/1898: Vive la presse libre !

Souvenons-nous, oui souvenons-nous des grands combats pour la liberté de la presse, car il est encore loin le jour où nous pourrons considérer la corruption comme un élément du passé, comme un élément dépassé.

Le graphisme simple et efficace de la Une du 13 janvier 1898 de l'Aurore, reconnaissable par tous en un coup d'œil.

Nous nous souvenons par exemple du courageux « J’accuse ! » de Émile Zola en Une de l’Aurore le 13 janvier 1898. Malgré la célébrité de l’Affaire Dreyfus, il est parfois difficile de se souvenir à quel point l’acte de l’écrivain était osé, et lui coûta cher. Ce n’est pas qu’une tribune, c’est un acte de défense, et d’attaque. Alors que cela fait déjà trois ans que le capitaine Dreyfus est emprisonné en Guyanne pour traîtrise, le cercle des dreyfusards augmente peu à peu jusqu’à intégrer Zola. Suite à l’acquittement du véritable traître en 1897, le romancier publie son article dans le but de se faire accuser lui-même, pour diffamation de fonctionnaire de l’État, et ainsi porter sa voix et celle des dreyfusards devant les tribunaux. Remarquable n’est-ce pas ? Ça l’est d’autant plus quand on se souvient qu’au bout du compte Zola sera condamné et devra s’exiler à Londres. Malgré les campagnes de dénigrement féroce, restera l’image de l’intellectuel engagé face au pouvoir politique, héritier de Voltaire ou Hugo, prédécesseur de Sartre et Camus. Et maintenant ?

Émile Zola dans l'attitude qu'évoque la conclusion de « J'accuse...! » : « J'attends », photo du non moins célèbre Félix Nadar (mars 1898)

Maintenant le flambeau est toujours tenu de mains en mains. Récemment Stéphane Hessel l’a brandi, mais aussi la rédaction de Charlie Hebdo, entre autres, qui l’a payé d’un incendie. Alors pour finir, je reprendrai la maxime d’un journaliste non moins engagé, Philippe Collin, chroniqueur faussement naïf et vraiment incisif, animateur avec Xavier Mauduit de Downtown sur France Inter : « A demain, et d’ici là, surtout, ne lâchez rien ! »

Publicités

Une réflexion au sujet de « 13/01/1898: Vive la presse libre ! »

  1. et j’ajouterai l’association ANTICOR, à la pointe de tous les combats contre la corruption (notamment partie civile dans le récent procès Chirac)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s