16/12/1989: Bientôt Noël !

Chaque année pour les cadeaux, c’est la même histoire, nous nous y prenons au dernier moment. La Roumanie n’a pas dérogé à la règle en 1989. Tout commença par le soulèvement de la ville de Timişoara, le 16 décembre, tout juste ! L’ensemble du pays suivit jusqu’à la fuite en hélicoptère de Ceauşescu le 22 décembre et son exécution le 25 pile. Hmmm… quel étrange Noël pour le respect des droits de l’homme, mais au final la liberté était là.

Fuite de Ceauşescu en hélicoptère le 22 décembre 1989, anonyme.

La plus célèbre photo de cette période est étrangement la plus basique. Malgré le grand nombre de photographes présents dans la foule, c’est cette simple image en noir et blanc qui est passée à la postérité. Notons tout de même que le personnage principal de la photo, celui qui prend toute la place, c’est le palais présidentiel, la Casa Poporului. C’est la modestie même, un immeuble de tout juste un millier de pièces. Symbole de la démesure du tyran, il est le second plus grand bâtiment au monde par sa masse après le Pentagone. Comparez les deux photos satellites à même échelle (suivre les liens), puis allez voir d’autres bâtiments qui vous paraissent grands (par exemple, l’Aéroport Suvarnabhumi de Bangkok, ou plus petit mais plus connu : le Château de Versailles). Saisissant, non ?

Commémoration de la révolution, photo Daniel Mihailescu/AFP (Timişoara, 16/12/2009)

A toutes les photos de Timişoara à la révolution, je préfère cette image de recueillement vingt ans plus tard. La ville est tellement plus agréable sans les tanks et les soldats. Cependant, n’oublions pas que parmi les chutes de régimes communistes en Europe cette même année, la libération de la Roumanie fut la seule révolution sanglante, avec plus de 1000 morts. Pour en savoir plus, je vous recommande l’excellente série de photos du talentueux Tudor Hulubei. Enfin, des vues récentes de Bucharest sont présentes  et .

A demain.

La liberté retrouvée : visite improvisée de la salle de spectacles Atheneum. Photo Bertrand Orsal (Bucharest, 01/2011)

Merci à Ina pour son aide à la rédaction de cet article.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s